En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Texte à méditer :   La gentillesse est un langage que les sourds peuvent entendre et les aveugles voir.  cool   
Texte à méditer :   Dans les fins de mois, ce qui est le plus dur, c'est les 30 derniers jours surprise   Coluche
Texte à méditer :   Le tact dans l'audace, c'est de savoir jusqu'où on peut aller trop loin.  sad   Jean Cocteau
Texte à méditer :   L'ennemi est bête, il croit que l'ennemi c'est nous, alors que c'est lui.  cheeky   Pierre Desproges
Texte à méditer :   Y vaut mieux aller al maison d'un plaigneux,qu'a chelle d'un vantard  eek   
Texte à méditer :   Comme in fait sin pieu, in s'couque   biggrin   
Texte à méditer :   Cha vaut mieux d'n'avoir qu'un oeil que d'rin vire eek   
Texte à méditer :   Ché grand diseux sont pas des grands faiseux  wink   
Texte à méditer :   Ti ch’te r’connos, t’es d’min coin ! frown   
Texte à méditer :   Ech’ti qui va al ducass’ i perd es’ plach’  angel   
Texte à méditer :   Armettez nous ches verr' comm' y' z'étott !  cool   
Texte à méditer :   Je ne bois jamais à outrance, je ne sais même pas où c'est. angel   Inconnu
Texte à méditer :   Le lundi, je suis comme Robinson Crusoé, j'attends Vendredi. wink   Inconnu
Texte à méditer :    La pression, il vaut mieux la boire que la subir  cheeky   Inconnu
Texte à méditer :   La médecine du travail est la preuve que le travail est bien une maladie ! surprise   Inconnu
Texte à méditer :   Un jour j'irai vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien. laugh   Inconnu
Texte à méditer :    Je n'ai jamais abusé de l'alcool, il a toujours été consentant.  surprise   Inconnu
 
Vous êtes ici :   Accueil » L' occupation allemande
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

L' occupation allemande

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://village62175.craym.eu/data/fr-articles.xml


 

trancheeecs.jpg


Tranchées Anglaises en rouge et Allemandes en bleu





Image76a.jpg


Une tranchée près de BOISLEUX AU MONT
 



 


 boisleux_occupee_par_les_allemands_1914_-_1917_101.jpg


Soldats Allemands sur la place de l'abreuvoir en aout 1916




 

emplacementabreuvoirboisleux2015.jpg


Le même endroit en mai 2015

 



messofficier.jpg


Le mess des Officiers  dans un des 3 châteaux du village.



 

croixdefera_2.jpg


Troupes d'occupation devant l'estaminet de la Croix de Fer

 ( puis plus tard, l'ancien café Jules THELLIER )
 




ancienmagasindreux_29_10_2008_038.jpg

Le même endroit en 2015



 

soffallemandsboisleuxm.jpg


Unterofficierskorps 12/133 à BOISLEUX AU MONT le 14.10.15


 

prisonnieres_cultivantlesbetteravessoussurveillanceallemandea.jpg


Femmes prisonnières, cultivant des betteraves sous la surveillance d'un soldat Allemand

Cette photo a été prise à BOISLEUX AU MONT en 1914


 

rectoprisoonieresdeboisleux.jpg


 Recto de la carte précédente, avec les prisonnières. Qui était Blanche VION ?

 


 

Chanson de 1915

Au bois le Prêtre

Je vais chanter le bois fameux
Où, chaque soir, dans l'air brumeux
Rode le Boche venimeux
A l'œil de traître,
Où nos poilus au cœur altier,
Contre ce bandit de métier,
Se sont battus sans lâcher pied,
Le bois le Prêtre !

On est terré comme un renard,
On est tiré comme un canard,
Si l'on sort, gare au traquenard,
Où l'on s'empêtre…
Dès que l'on quitte son bourbier
On reçoit un lingot d'acier
Car l'on est chasseur et gibier,
Au bois le Prêtre.

Tous les arbres y sont hachés,
Et des Bavarois desséchés
Là-haut sont encore accrochés
Sur un vieux hêtre,
Il y sont pour longtemps, dit-on,
Car même le vautour glouton
Vous a le dégoût du Teuton,
Au bois le Prêtre.

Là-bas, le fauve, c'est le pou…
Ce que l'on se gratte, c'est fou !
D'abord, on lutte avec la poudre
De pyrèthre,
Puis aux " totos " on s'aguerrit
Et l'on conclut avec esprit :
- Plus on a de poux, plus on rit
Au bois le Prêtre.

On est sale, on est dégoûtant,
On a tout de l'orang-outang,
On rit de ressembler pourtant
A cet ancêtre !
Dans la boue on vit et l'on dort,
Oui, mais se plaindre, on aurait tort
Au bois le Prêtre.

Si, du canon bravant l'écho,
Le soleil y risque un bécot,
On peut voir le coquelicot
Partout renaître…
Car, dans un geste de semeur,
Dieu, pour chaque Poilu qui meurt,
Jette des légions d'honneur
Au bois le Prêtre !

Après la guerre, nous irons
Et nous nous agenouillerons
Sur chaque croix, nous écrirons
En grosses lettres :
" Ci-gît un gars plein d'avenir,
Qui, sans un mot, sans un soupir,
Pour la France est tombé martyr
Au bois le Prêtre.


 

webmaster_fleches010d.gifLa suite des événements....


Date de création : 26/11/2015 - 16:26
Catégorie : -


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Membres connectés


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  42907 visiteurs
  1 visiteur en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  

Renseignements

Newsletter

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
 ↑  
Vous êtes ici :   Accueil » L' occupation allemande
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Informatique et liberté

Site enregistré à la CNIL sous l'agrément 1175567
 
En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 « Informatique et Liberté » (article 16 et 34), chaque Membre dispose des droits d'opposition, d'accès et de rectification des données le concernant. Chaque Membre s’engage, dans le respect des lois et de la charte à ne pas porter atteinte aux droits de tiers, (propriété intellectuelle - vie privée - droit à l’image – diffamation –incitation à la haine ou à la violence ) ainsi qu’à l’ordre public ou aux bonnes mœurs. La législation notamment pénale s'applique sur le Web comme partout.
 ↑